Revenir en page d'accueilIraty

  • Cascade
  • Forêt
  • Chevaux
L’avènement du projet

La Commission Syndicale du Pays de Soule côté Français et la Junta del Valle de Salazar co-propriétaires d’une grande partie de la forêt d’Iraty (qui compte aussi deux autres collectivités territoriales : Cize et Aezkoa), se sont rapprochées pour donner une autre dimension à leurs relations et à leur territoire commun. .

Le projet consiste en la création, l’articulation et la mise en fonction d’une série d’outils afin de dynamiser le développement touristique d’Iraty et des localités périphériques en s’inscrivant dans le cadre des critères de gestion durable, environnementale, économique et sociale.
Il s’agit d’organiser la consommation du public dans le cadre respectueux de la gestion d’un vaste espace naturel riche en biodiversité.

Depuis toujours, il existe une relation fluide entre les différents acteurs du territoire. Au début, il s’agissait de l’exploitation des ressources communes (élevage, pâturage, chasse, pêche) et, au fil du temps, cette relation a voulu renforcer économiquement le développement des vallées, en assumant le développement du tourisme, le renforcement des zones industrielles, la vie de la culture, le bien être social.

Actuellement, Iraty est un des principaux attraits du tourisme naturel de la région. On peut compter 225 000 visiteurs dans les Chalets d’Iraty en France et plus de 100 000 dans la partie espagnole dont la moitié ont été accueillis dans les points d’information touristique des Maisons d’Iraty (Ochagavia). Néanmoins, le pourcentage de visiteurs transfrontaliers est bas. On estime que seulement 5% des visiteurs qui rentrent dans Iraty du côté espagnol ne sont pas des citoyens espagnols : Il existe une grosse marge d’amélioration que ce projet veut combler.

Il faut une gestion adéquate de l’utilisation publique de l’espace, avec un important effort de coordination et coopération entre les différents gestionnaires afin de favoriser le tourisme dans ces zones rurales sans que cela ne perturbe la gestion des ressources et le milieu naturel.